Go to Top

Scène Entreprise met « la qualite » en scène au 75eme congrès de l’UECF – FFB

L’UECF, Union des Entreprises de Génie Climatique & Energétique de France (Membre de la Fédération Française du Bâtiment) a fait appel à nous pour l’aider à traiter de manière vivante et marquante le thème des Normes Qualité dans son domaine d’activités.

Retour sur l’événement à l’occasion du montage d’une courte vidéo consacrée à notre prestation théâtrale.

Le public : près de 200 patrons d’entreprises du secteur.

Le but : Prendre du recul. Dédramatiser les enjeux grâce à une approche humoristique replaçant l’humain au cœur d’une démarche Qualité jugée parfois complexe, eu égard à ses nombreuses normes.

Le format : saynète sur mesure de 25 minutes /3 comédiens + débat participatif

Le Président et le Secrétaire Général de l’UECF ont choisi de mettre la Qualité au cœur des thématiques traitées lors du 75ème congrès de l’Union Professionnelle, en septembre 2013.

Conscients de l’importance du sujet mais aussi de sa relative complexité liée à la multiplication des normes en vigueur (et à venir…), ils ont voulu en parler différemment ! Par le rire & l’émotion, par la prise de distance et par une mise en valeur de celles et ceux qui, au quotidien sur le terrain, font de la Qualité une garantie de sérieux, de travail bien fait et de satisfaction client : les professionnels des petites et moyennes entreprises présents dans la salle.

Persuadés que le Théâtre d’Entreprise était l’outil le mieux adapté pour illustrer leur propos, ils ont demandé à Scène Entreprise de le mettre en scène ! Une saynète écrite sur mesure a permis à nos 3 comédiens d’entrer dans la peau de patrons et d’employés confrontés à des situations crédibles (Notre fameux effet « miroir ! ») où les Process Qualité étaient, tour à tour, source de questionnement, voire d’inquiétude mais aussi, bien sûr, de caution professionnelle. Il s’est agit de remettre le bon sens et les bonnes pratiques au centre des savoirs faire.

Pour aller un peu plus loin dans les échanges, une partie interactive a été prévue dès l’écriture du scénario. Embarrassés par une demande « surprenante » d’un client, les personnages de la pièce ont réclamé de l’aide aux spectateurs qui, après tout ( !)  étaient les mieux placés pour proposer des solutions, non ?! Au cours d’un débat participatif d’une vingtaine de minutes, le public a pu s’exprimer et nourrir l’argumentaire des comédiens. Ces derniers ont alors improvisé la fin du spectacle en s’appuyant sur les idées et préconisations émises. Non sans avoir réussi à faire en sorte qu’un des participants ne les rejoigne sur scène pour le plus grand amusement de tous ! Ou quand, grâce au Théâtre d’Entreprise, le spectateur devient « acteur » au sens propre du terme…

UECF